Soldiers Media 237
Chronique

Le jour où j’ai arrêté le blogging…

Moi, moi, moi…

Je n’étais qu’un blogueur dans la masse, aucune carrière stratégique

J’attendais que mon blog marche, mais il était paraplégique

J’ai décidé de m’y lancer après un an et demi à la CRTV

J’avais la certitude qu’il fallait prendre de l’élan pour aller plus vite

Moi, moi, moi…

J’ai beaucoup hésité et parfois j’ai même été désespéré

Mais, malgré toutes les difficultés, j’ai toujours persévéré

Je me suis fait la promesse de marquer le pas

Même si je n’avais pas le soutien de mon papa

Moi, moi, moi…

Je me suis entêté voire rebellé parfois

Oui, personne ne voulait croire, même ma mère n’y croyait pas

Je l’entendais souvent dire « tu as tout le temps ce téléphone qui te colle ! »

« Tu y pianotes à longueur de journée au lieu d’aller à l’école ! »

Mes proches ont dénigré, insulté et sous-estimé

Mais jamais ma détermination et mon zèle n’ont été décimés

J’ai eu des bâtons dans les roues, mais les roues ont été plus fortes

La machine a continué à marcher même sous petite escorte

Moi, moi, moi…

J’ai réussi à faire tourner la tête de tous les détracteurs

Car ils ont parié que je ne tiendrais pas trois mois, mais malheur !

Ça fait aujourd’hui trois ans, trois ans que l’aventure dure

Aujourd’hui, la voie est peut-être rocailleuse, mais l’issue est sûre

Moi, moi, moi…

Je n’ai jamais cessé de travailler d’arrache-pied depuis le début

L’excellence et m’a consistance sont et demeurent l’ultime but

Même s’il est dit que je fais la différence par mes aptitudes et mon talent

Je n’ai jamais rien réalisé qui m’ait fait sentir exceptionnellement compétent

Bref, peu importe…

Si vous venez d’entrer dans mon cerveau, pardonnez le désordre !

Merci à ceux qui ont refusé de m’aider, ils m’ont aidé à aller pousser toutes les portes

Grâce à eux je n’ai plus peur des chiens, car bien des fois, je me suis fait mordre

Moi, moi, moi…

J’ai encore tous mes souvenirs intacts

En vrai, le déclic a été il y a un an avec le concours africain de créateurs de contenu « ADICOM DAYS » 

Où ma participation a été rendue possible grâce à un très précieux contact

Personne n’en revenait et moi en premier, et c’est depuis ce jour que ma propre maman a commencé a me félicité, et bienvenue les happy days !

Bien avant ,il y avait la rencontre avec un homme, un nom

Etienne Talla, ce précieux contact, non, cette pierre précieuse !

Il a toujours été un mentor pour moi, et a supporté tous mes démons

Mes remerciements ne seront jamais assez pour sa présence inconditionnelle et gracieuse

Par la suite, le vent et le temps m’ont mené à un de mes premiers cours de chimie

J’ai effectivement pu voir un atome, un atome tout différent par sa grandeur et sa vision

Même si j’étais débutant, lui, Atome n’a pas manqué de soutenir mes actions

Et malgré nos différences, il y a immédiatement eu une parfaite alchimie

Moi, moi, moi…

Je ne pourrais jamais oublier, le manager de mon manager, le boss Souleymane Guindo

Qui était toujours là quand le monde m’a tourné le dos

Et sur la route, de belles âmes, de belles têtes et de belles plumes

Rencontrées dans cet univers où on est aveuglé par la brume

Des jeunes passionnés, travailleurs, mais surtout amicaux

Serge Bonny, Mina Polo, Kimy Ndie, Yannick Belleti, Ronel Tedeffo, et les autres, naturellement font écho

Moi, moi, moi…

Je ne suis ni le premier ni le dernier à faire ce travail

Mais avec ce que je fais et compte faire, j’espère impacter

Aider à fructifier un secteur bondé de monde où il faut se surpasser

J’ambitionne faire bouger les lignes et embellir le bercail

Je sais que je dois être fort, résilient, intrépide et rester dans le timing

Depuis LE JOUR OÙ J’AI ARRÊTÉ LE BLOGGING

Texte : Borrin KAMGUIA

Relecture : François Bidjang 

Shooting : Le Photofieur 237

Related posts

ANNE-MARIE NZIÉ, la voix d’or du Cameroun

John Mouyeme de Djene

Initiative Back To School 2021 : L’heure du bilan 

Borrin Kamguia

CAN CAMEROUN 2021 : LE CAP VERT, LE NOUVEAU TANDON D’ACHILLE DU CAMEROUN !!!!!!

MALACHIE FOTSO

Laisser un commentaire