Soldiers Media 237
Culture

JE SUIS NOIR ET JE NE MANGE PAS LE MANIOC

Via des expressions idoines, Gaston Kerman auteur de JE SUIS NOIR ET JE NE MANGE PAS LE MANIOC nous livre sa propre perception des français d’origine africaine ou même des africains de culture française. Entre racisme et préjugés, l’auteur d’origine Camerounaise fustige les dangers d’une victimisation outrancière de la communauté noire. 

Gaston Kelman a rédigé un témoigne sur la condition d’être noir dans la société française. Il nous livre ainsi sa propre perception des français d’origine Africaine. Regrettant parfois d’être lui-même incompris par les autres noirs.

Pour lui, un noir est un blanc à la peau forcée. Avec des formules piquantes, l’auteur pointe les a priori que partagent les blancs comme les noirs. Sans concession ni pour les blancs ni pour les noirs. Kelman renvoie tout le monde à sa copie et nous parle d’ HUMANITE. La culture d’une personne ne peux se déterminer par les seules naissances et couleur de peau. Ce recueil d’écriture s’attaque à la condition des Noirs dans une France multiculturelle mais aussi malgré tout, prête à faire resurgir un racisme primaire à tout. S’appuyant sur des idées, Gaston démontre les unes après les autres que être noir n’est pas une punition ni un handicap. Son livre JE SUIS NOIR ET JE NE MANGE PAS LE MANIOC n’est pas un livre anti-blanc bien au contraire, il n’hésite pas à renvoyer dos à dos blancs et noirs ceci sur une note d’humour mais aussi avec clairvoyance.

Ce livre salutaire met en exergue les difficultés d’intégration dans un témoignage plein d’esprit. 

Related posts

Balafon Music Awards : Tomorrow de TZY Panchak sacré meilleure collaboration 2020

Ronel Tedeffo

« DU BLOGGING PARLONS-EN ! » : LA RELEVE SUR LES PAS DES MENTORS

MALACHIE FOTSO

ERNIS : Une véritable passionnée des mots

John Mouyeme de Djene

Laisser un commentaire