Soldiers Media 237
Chronique Sport

La CAN au Cameroun, 50 ans après

Du 9 janvier au 6 février 2022, se tiendra la 33e édition de la CAN au Cameroun. Seront de la partie, 24 équipes du continent qui viendront défendre bec et ongles l’honneur de leur patrie. Entre enthousiasme, excitation et pression, l’organisation de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations représente un défi pour le Cameroun, 50 ans après la dernière édition sur le territoire.

Les hastags de la CAN au Cameroun

La prochaine fête du football africain réunira du beau monde en terre camerounaise. Après avoir organisé la CAN en 1972, le pays de Thomas Nkono s’apprête à accueillir les meilleures sélections africaines pour des joutes qui s’annoncent épiques. De 1972 jusqu’à la prochaine CAN au Cameroun qui débute dans quelques heures, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts et le Cameroun aura fait sa mue au fil des décennies.

En 1972, le pays des Lions indomptables avait l’insigne honneur d’organiser la 8e édition de la CAN. Durant cette année-là, les villes de Yaoundé et de Douala (avec respectivement le stade Omnisports et de la Réunification) accueillaient les 8 équipes qualifiées (le Cameroun était qualifié d’office puisque pays hôte et le Soudan aussi, car vainqueur de la précédente édition sur ses terres). Eliminés en demi-finale par des Congolais réalistes (0-1), les Lions indomptables ne sont pas parvenus à décrocher le titre devant leur public. Dans toutes les villes du Cameroun, tristesse, émoi et consternation étaient les émotions ressenties. Un sentiment de déception était unanimement partagé. Perdre devant son peuple était vécu comme une humiliation après tant d’efforts consentis. Victorieux du Mali en finale (3-2), ces mêmes Congolais, bourreaux du pays hôte, s’offrirent le luxe d’arracher le trophée les consacrant le champion d’Afrique.

Passage de la CAN à 24 équipes, retrait de l’édition de 2019 au Cameroun

Comme dit plus haut, la dernière CAN organisée par le Cameroun s’est disputée à 8 équipes. Au fil des années, ce nombre d’équipes va doubler, passant alors de 8 à 16 nations. Au cours du Symposium de Rabat, le 20 juillet 2017, une décision importante a été prise par le comité exécutif de la CAF. La CAN, qui se joue habituellement à 16 équipes, va être élargie à 24 équipes. Le but étant de donner la possibilité aux « petites nations » du continent de participer à la grand-messe du football africain.

Quelques années plus tôt, en septembre 2014, lors de la session ordinaire du comité exécutif de la CAF, le Cameroun est désigné comme pays organisateur de la CAN 2019 et la Côte d’ivoire hérite de celle de 2021. Ayant donc en charge l’organisation de la CAN 2019, le Cameroun va se voir retirer, le 30 novembre 2018, l’organisation de cette édition pour « non-respect du cahier des charges ». En raison des retards constatés dans les travaux, le comité exécutif de la CAF va décider d’annuler la CAN en terre camerounaise et de la reporter en 2021. Les uns ont crié au scandale, arguant l’élargissement du nombre d’équipes, initialement pas prévues dans le cahier des charges, comme facteur contraignant et injuste pour le Cameroun. Les autres ont salué cette décision plaidant la mauvaise foi des autorités camerounaises, adeptes de la lenteur administrative. Tout compte fait, par un jeu de chaises musicales, la CAN va être reportée en 2021 au Cameroun et la Côte d’Ivoire sera repoussée en 2023.

CAN 2019 organisée en Egypte, CAN 2021 reportée en janvier 2022 au Cameroun

Comme la CAN 2019 a été retirée au Cameroun, la CAF a cherché dans l’urgence un autre pays organisateur. L’Égypte, septuple champion d’Afrique va relever le défi. Qualifiés à cette CAN, puisque premiers de leur poule lors de la phase éliminatoire, les Lions indomptables, tenants du titre, vont déchanter en 8ème de finale contre le Nigeria (3-2).  Le pays hôte subira le même sort contre l’Afrique du Sud au même stade de la compétition. Les stades se désempliront logiquement jusqu’à la finale. Complètement transcendants au cours de la compétition, les Algériens seront les vainqueurs de cette CAN égyptienne. C’est la première équipe victorieuse d’une CAN organisée à 24 équipes. Initialement prévue en 2021 au Cameroun, la CAN sera de nouveau reportée en 2022 à cause de la crise sanitaire. Toutefois, ces dernières années le Cameroun a eu à organiser brillamment de grandes compétitions continentales telles que le CAN féminine en 2016 ou encore le CHAN en janvier-février 2021. L’organisation de la prochaine CAN représente donc un pari à tenir.

De deux stades en 1972 à 6 stades en 2022

50 ans après l’organisation de la dernière CAN au Cameroun, le pays a entamé un vaste chantier de construction et de réhabilitation des infrastructures sportives. S’il n’y avait que 2 stades pour accueillir les 8 équipes engagées lors de la CAN 1972, il y a aura, cette fois-ci, 6 stades prévus pour les 24 formations. Il s’agit du stade de Japoma, d’Olembe, de Bafoussam (Kouekong), Roumdé Adjia, AhmadouAhidjo et de Limbé. Le stade de la Réunification de Bépanda est lui aussi opérationnel mais n’abritera aucun match de la compétition. À ces stades de compétition, on peut aussi ajouter les nombreux stades d’entraînement rénovés et construits. Les petits plats ont été mis dans les grands pour une compétition de haute facture. Du moins, du point de vue des infrastructures sportives.

Le Cameroun futur vainqueur de la CAN ?

Parmi les favoris de la future CAN organisée au Cameroun, difficile de ne pas y mettre en tête d’affiche l’Algérie et le Sénégal. Les deux finalistes de la précédente édition impressionnent par leurs talents et résultats probants. Le Cameroun lui, évolue en dent de scie et est toujours aussi imprévisible. Lors de la CAN au Gabon, presque personne n’avait misé sur cette équipe. Pourtant, elle a battu successivement le Sénégal, le Ghana et l’Égypte pour s’offrir le sacre continental. Attendue par contre en Égypte, avec son titre de champion d’Afrique, la sélection nationale n’a pas tenu la promesse des fleurs. Une chose est toutefois certaine : le Cameroun n’a plus perdu à domicile depuis le 4 octobre 1998, date de sa dernière défaite contre le Ghana (1-3) au stade de la réunification de Bépanda, lors des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2000. Depuis lors, en dépit de la baisse de forme des lions, aucune équipe n’a réussi à les battre dans leur antre, devenue une citadelle imprenable. La défaite de 1972 à domicile est à oublier. Fort heureusement pour le Cameroun, 50 ans après cette édition qualifiée par certains de « foireuse », les Lions ont lavé l’affront en allant gagner des trophées hors de leur territoire. Nanti de 5 titres de champion d’Afrique, le Cameroun est prêt à réparer les erreurs du passé pour s’asseoir, à domicile, sur le trône du vainqueur. C’est le vœu formulé par tous les Camerounais. Pourvu que le rêve devienne une réalité.

Related posts

TOUR DES VILLES : Bafoussam, le grenier de l’Ouest Cameroun

Geraldine KEMBEU

CAN CAMEROUN 2021 : LES STRATEGIES POUR UN RETOUR DU PUBLIC DANS LES STADES 

MALACHIE FOTSO

CAN CAMEROUN 2021 : LE SENEGAL, UN PREMIER SACRE SUR LA TERRE DES LIONS !!

MALACHIE FOTSO

Laisser un commentaire