Soldiers Media 237
Soldiers Decouverte

MAISON DE LA JEUNE FILLE CHANTAL BIYA : la Mairie de Douala IIe soutien la jeune fille camerounaise

MAISON DE LA JEUNE FILLE CHANTAL BIYA : la Mairie de Douala IIe soutien la jeune fille camerounaise

Le mercredi 4 mars fut un jour marquant dans l’histoire de la Commune d’Arrondissement de Douala IIe. En effet, cette date marque le début d’une nouvelle ère pour la jeune fille camerounaise, et pour celle de New-Bell en particulier. En effet, après un peu plus d’un an de travaux, la promesse faite par Me Denise Fampou et son exécutif communal a été tenue grâce à un financement total du FEICOM.

Un cadre de formation professionnel adapté à la jeune Newbelloise

En effet, La Maison de la Jeune Fille Chantal Biya est un édifice de type rez-de-chaussée plus deux étages. Vêtue d’un rose clinquant, cette structure est une initiative de l’exécutif communal de Douala IIe sous la direction de sa dynamique Maire Denise Fampou en vue de créer un cadre chaleureux et adapté à la jeune fille camerounaise, spécialement celle de New-Bell en quête d’insertion socioprofessionnelle. La Maison de la Jeune Fille Chantal Biya est donc un centre de formation professionnel avec des spécialités telles que l’hôtellerie-restauration, la couture, le stylisme et bien d’autres opportunités encore. Le centre de formation crée par la mairie de Douala IIe proposera ainsi ses multiples formations à des prix bien en dessous de ceux des établissements de formation conventionnels.

Le rêve de New-Bell devenu réel grâce au FEICOM

Présenté devant le FEICOM par Me Fampou, le projet de financement pour la construction et l’aménagement de la Maison de la Jeune Fille de Douala IIe en 2018, a été reçu avec beaucoup d’engouement par le Directeur Général de ladite institution financière. Pour Phillipe Camille Akoa, ce projet suivait la droite ligne énoncée par le Président Biya lors de son discours de campagne de 1997 à Douala, sensibilisant sur l’importance d’espaces sociaux de ce genre. C’est avec une émulation profonde qu’il accepta que le Fond d’Equipement et d’Intervention Intercommunal finance entièrement le projet présenté par la Maire de New-Bell. Au final, une enveloppe totale de 406.000.000 FCFA (quatre cent six millions de francs) a été constituée par le FEICOM pour soutenir la jeune fille de la commune la plus cosmopolite de la région.

Une dénomination pointue, en hommage à une Pointure de l’humanitaire 

Comme si couramment bien dit : « à tout seigneur, tout honneur » et dans ce sens, Me Fampou et son exécutif communal ont décidé de rendre un éternel hommage à celle qui est la vitrine de l’humanitaire au Cameroun, Madame Chantal Biya. En effet présidente de la fondation éponyme, la Première Dame du Cameroun est également ambassadrice de l’Unesco dans la lutte contre le VIH\SIDA. Présidente Fondatrice des SYNERGIES AFRICAINES, l’épouse de l’homme d’Etoudi a su faire battre son cœur en engageant de nombreuses actions en faveur des femmes et enfants du Cameroun et des populations de New-Bell en particulier. Ce processus engagé par la Maire de Douala II est donc un immense geste de gratitude à l’encontre de celle qui a toujours soutenu cette commune de par ses multiples dons, actions sociales en matière de soutien aux services de santé mais également pour son choix de confiance accordé à un fils de New-Bell, le Dr Jean Stéphane Biatcha au secrétariat exécutif des SYNERGIES AFRICAINES contre le sida et les souffrances.

Ce fut donc le 04 mai dernier, que le bijou a été inauguré par le Ministre de la Décentralisation Georges Elanga Obam en présence de ses compères du Ministère de la Promotion de la Femme et de la Famille et des Transports. Une journée de célébration pour les populations de New-Bell et de la ville de Douala en général

Related posts

Iphone Cameroun désormais opérationnel ! 

Borrin Kamguia

Au-Delà De Tout Soupçon

Borrin Kamguia

Ibrahim Njoya, Le Plus Grand Des Sultans Bamoun

John Mouyeme de Djene

Laisser un commentaire